fbpx
YanHaltey_Biography

Biographie

Yan Haltey ? Qui est-ce ? Auteur-compositeur, chanteur et producteur suisse… Vous ne voyez toujours pas ? Laissez-moi vous faire un résumé. Yan, c’est le petit créateur qui joua ses premières notes sur une trompette avant même de savoir écrire pour se mettre à composer quelques années plus tard sur un vieux synthétiseur. Il n’a pas fait les voyages de Gulliver mais a pas mal bourlingué à travers le monde, ce qui lui a ouvert un éventail d’horizons culturels et particulièrement musicaux… Effet domino, il expérimenta tous les styles musicaux modernes ou anciens d’ici ou d’ailleurs. Mais, parce qu’il faut bien choisir un jour, c’est le rock, le chant lyrique et la comédie musicale qui ont remporté la mise sur son cœur. Lui permettant de trouver sa voix (sans mauvais jeu de mot) et de lui ouvrir également la voie.

Trouver sa voix, c’est bien. Se définir et pouvoir dire qui l’on est à travers sa musique, c’est plus complexe. Yan, c’est la mixité de caractère que l’on retrouve dans sa musique, un côté calme et sage en apparence mêlé à un esprit criant d’indépendance avec une touche de rébellion. Yan se démarque du paysage musical en offrant avec sa musique une vision non manichéenne. Pour la faire courte, Yan, c’est le gars qui ferait un film musical où Franck Sinatra chanterait avec Pavarotti sur une musique de Scorpions avec Elvis Presley en duo. Une vision complètement hétéroclite et intemporelle. Le style de Yan, c’est la collision d’univers musicaux différents dans le but d’offrir de l’émotion. Que l’on aime son style ou pas, on ressent une émotion lorsqu’on écoute la musique de Yan.

« My Rock’N’Love story », son projet de comédie musicale, c’est au départ une expérience de vie, une histoire teintée de nuance noire et colorée avec ses peines et ses joies comme tout un chacun. Des émotions brutes ressenties que Yan a transformées en art. On passe du rire aux larmes d’une chanson à l’autre, un yoyo émotionnel comme si l’on passait de la comédie musicale Cabaret en passant par Cats pour finir avec le Fantôme de l’opéra.

Alors, si vous aimez la mixité musicale et les rodéos émotionnels, avec Yan vous allez être servis !